BCNL2_ART5_FR | BeCommerce

Le rush sur l’e-commerce se confirme mais ce phénomène à propos du cash est tout nouveau

La seconde vague marque la tendance des achats en ligne. Il est et reste le grand vainqueur du moment et pour une durée indéterminée. Personne en sait quand cette crise se terminera mais une chose est sûre, c’est que nos intentions d’achat ne sont plus celles d’autrefois.

Odoo + afbeelding en tekst

 

La seconde vague marque la tendance des achats en ligne. Il est et reste le grand vainqueur du moment et pour une durée indéterminée. Personne en sait quand cette crise se terminera mais une chose est sûre, c’est que nos intentions d’achat ne sont plus celles d’autrefois. L’e-commerce représente la moitié des dépenses des Belges. Les moins de 26 ans ont dépensé beaucoup moins via la voie digitale contre les 25-44 ans qui eux ont explosé les records en matière d’achats avec un volume de transaction globale en hausse à 69%. Cette hausse s’est aussi remarquée chez les 55-64 ans en raison du confinement et du pouvoir d’achat plus élevé que les jeunes avec 53 % d’augmentation.

Les transactions digitales et paiements mobiles sont devenus « us et coutumes » établis au sein de la population belge entière. Autre constatation, les belges retirent plus d’argent aux distributeurs. L’inverse était la tendance, jadis. Avec une reprise de l’activité économique partielle, les retraits ont connu une légère augmentation vis-à-vis de la jeunesse.


Source 

22/01/2021