BCNL6_ART2_FR | BeCommerce

Les marchés en ligne estiment que la définition européenne de "gardien" ne correspond pas à leur modèle commercial


Les critères de désignation des plateformes de commerce électronique en tant que "gatekeepers" ne reflètent pas leur modèle économique, selon une lettre signée par huit entreprises technologiques européennes, dont Booking, Allegro et Zalando

 

Les critères de désignation des plateformes de commerce électronique en tant que "gatekeepers" ne reflètent pas leur modèle économique, selon une lettre signée par huit entreprises technologiques européennes, dont Booking, Allegro et Zalando.

 

La lettre a été envoyée mercredi (27 octobre) aux ministres de l'économie de l'UE pour tenter d'influencer les discussions en cours sur le Digital Markets Act (DMA), une proposition clé de l'UE visant à réglementer les plates-formes en ligne si importantes qu'elles sont désignées comme gatekeepers.

 

L'un des points clés de la proposition, qui fait actuellement l'objet de discussions entre les États membres de l'UE au sein du Conseil, est la définition d'un "gatekeeper". La désignation sera fondée sur des critères objectifs propres à chaque marché numérique, notamment le nombre d'utilisateurs et le chiffre d'affaires.

 

"Nous sommes alarmés par les récentes propositions du Conseil, qui définissent de manière inexacte les 'utilisateurs finaux actifs' comme des 'visiteurs' pour toutes les plateformes basées sur des transactions, quelle que soit leur taille", peut-on lire dans la lettre

Source 

28/10/2021