Communiqués de Presse de BeCommerce

2018, année record absolue pour l’e-commerce en Belgique : les Belges ont dépensé 10,67 milliards d’euros en ligne


Les Belges ont acheté en ligne pour un demi-milliard d’euros en plus qu’en 2017 selon le BeCommerce Market Monitor

Bruxelles, le 13 mars 2019 – L’e-commerce belge a battu tous les records en 2018, indique le BeCommerce Market Monitor. L’année dernière, les consommateurs belges ont dépensé 10,67 milliards d’euros en ligne, un demi-milliard de plus qu’en 2017. « Le Belge va également faire plus fréquemment ses achats en ligne. L’année dernière, il a acheté en moyenne 11,6 fois en ligne, pour un montant total moyen de 1273 euros », déclare Sofie Geeroms, Managing Director de BeCommerce.

L’e-commerce a une nouvelle fois battu tous les records en 2018 en Belgique. Au total, les Belges ont dépensé pas moins de 10,67 milliards d’euros en ligne. C’est un demi-milliard d’euros de plus qu’en 2017. C’est une progression de 6 % par rapport à 2017. Qui plus est, 18 % des dépenses totales se font en ligne en Belgique, mais les dépenses en ligne augmentent plus en Flandre (+8 %) qu’en Wallonie (+4 %). Au cours du dernier trimestre de 2018, les dépenses en ligne ont même baissé de 3 % en Wallonie par rapport au même trimestre en 2017.

« Le Belge va plus souvent faire son shopping en ligne et dépense également davantage au total, ajoute Sofie Geeroms, Managing Director de BeCommerce. C’est ainsi qu’en 2018, il est allé en moyenne faire pas moins de 11,6 fois son shopping en ligne pour un montant total moyen de 1273 euros. En 2017, c’était 10,3 fois pour un montant total de 1191 euros, 2018 montre donc une augmentation indéniable. »

Les billets d’avion et les hébergements encore et toujours en première place

Avec 85 %, ‘voyages en avion et l’hébergement’ (non compris en forfait) reste la catégorie la plus populaire parmi les dépenses en ligne en 2018, suivie par ‘tickets pour des attractions et des événements’ (77 %) et ‘voyages en forfait’ (65 %).

La plus forte croissance annuelle dans les dépenses en ligne est enregistrée par la catégorie ‘jouets’ avec 38 %. Bien que la part en ligne des dépenses pour ‘Santé et beauté’ soit minime, cette catégorie est néanmoins en train de progresser. ‘Santé et beauté’ s’installe à la deuxième place avec une progression de 35 % par rapport à 2017. ‘Vêtements’ arrive en troisième position avec 18 %.

Le paiement mobile gagne en popularité

Le Belge opte de plus en plus souvent pour le smartphone lors de son shopping en ligne. « En 2018, 1 Belge sur 3 (33 %) a utilisé son smartphone pour au moins 1 achat. En 2017, ils étaient 28 %. Le Belge dépense en moyenne 62 € avec son smartphone », déclare Sofie Geeroms. L’ordinateur portable arrive encore toujours en tête avec 52 % des achats. L’ordinateur de bureau arrive au deuxième rang, mais perd du terrain : ‘seulement’ 28 % des dépenses en ligne ont en effet été effectuées avec un ordinateur de bureau.

"L'intérêt croissant pour le V-commerce est également frappant. 28 % des répondants sont intéressés par le fait d’utiliser un assistant vocal tel que Siri ou Google Assistant lors de leurs achats en ligne. De plus, 7 % ont déclaré qu'ils avaient déjà utilisé cette technologie au moins une fois pour des transactions en ligne ", explique Sofie Geeroms.

PayPal gagne du terrain sur la carte de crédit

Bancontact et la carte de crédit restent les méthodes de paiement les plus populaires. Bancontact a été utilisé par 68 % des acheteurs belges en ligne en 2018, pour 30% du total des dépenses en ligne. La carte de crédit représente quant à elle 41% des dépenses en ligne. PayPal gagne en popularité en tant que moyen de paiement et occupe désormais la troisième position. En 2018, plus d’un acheteur belge en ligne sur trois (34 %) a utilisé PayPal, pour un total de 9 % des dépenses en ligne.



À propos du BeCommerce Market Monitor

Le BeCommerce Market Monitor dresse un tableau du marché de consommation total de l’e-commerce. Le rapport repose sur une combinaison inédite de différentes sources de données: un suivi continu des données de consommation, complété par des panels continus de distributeurs et une enquête de consommation supplémentaire parmi 4.000 consommateurs par trimestre. Le marché en ligne total comprend tous les achats de consommation personnels et ménagers, à l’exclusion du gaming et des paris en ligne. Les articles commandés qui sont retournés et qui ne sont donc finalement pas achetés n’entrent pas en ligne de compte dans ce rapport. Sur base des 18 segments de marché étudiés, une distinction est opérée entre les produits et les services.

Les achats B2C de produits et de services sont couverts par le BeCommerce Market Monitor, indépendamment de l’endroit où le produit ou le service a été acheté : à domicile, au travail, en déplacement, dans la rue commerçante ou en magasin (en ligne en boutique sur une tablette ou une borne). Les chiffres incluent la TVA.

BeCommerce est le commanditaire de cette étude à grande échelle. Le BeCommerce Market Monitor est réalisé par GfK et rendu possible avec le concours de PostNL, Google et Worldline.

À propos de BeCommerce

BeCommerce est l’association belge qui, forte d’un label de qualité formel des sites web d’e-commerce, contribue à renforcer la confiance des consommateurs dans cette forme de commerce. En s’appuyant sur la certification, les scans de sécurité, les évaluations et les notations des sites web d’e-commerce par les consommateurs, BeCommerce participe à la croissance du secteur.

BeCommerce atteint également ces objectifs en pratique par le biais de campagnes de sensibilisation, d’information, de transfert de connaissances et de promotion, ainsi que par l’élaboration d’un code de conduite spécifique. Au nombre de ses membres et partenaires, elle compte principalement des magasins en ligne et des entreprises actives dans le secteur de l’e-commerce et de la vente à distance.


Sofie Geeroms
Managing Director BeCommerce
info@becommerce.be
+32 472 32 50 74

Reactions (0)

Soyez le premier à laisser votre message...

← Retour sur la revue