Communiqué de presse

Le chiffre d’affaires des boutiques en ligne (B2C) du BeShopping100 en Belgique augmente de 13,5 %


L’alimentation et les articles pour la maison sont en forte hausse

Bruxelles, le 15 novembre 2017 – Il ressort des derniers chiffres du BeShopping100 que le chiffre d’affaires des boutiques en ligne du Top 100 de ce classement a augmenté de 3,7 milliards à 4,2 milliards d’euros, soit une progression de 13,5 %. L’alimentation et les articles pour la maison sont en forte progression.

Les résultats de la quatrième édition du BeShopping 100 (www.beshopping.be), l’analyse annuelle du Top 100 des boutiques en ligne en Belgique, ont été révélés lors du BeCommerce Cross-Border Summit le 15 novembre.

Une fois encore, le chiffre d’affaires des boutiques en ligne du Top 100 a augmenté

Cette année aussi, une forte croissance a été enregistrée dans le secteur en ligne. Les 100 boutiques en ligne les plus importantes en Belgique ont en effet réalisé un chiffre d’affaires de 4,2 milliards d’euros entre novembre 2016 et novembre 2017, contre 3,7 milliards d’euros l’année dernière. Une des raisons qui expliquent cette augmentation réside dans le fait que les webshops sont de mieux en mieux référencés, avec un score moyen Woorank passant de 67.3 en 2016 à 73 cette année.

Il ressort des chiffres que le Top 10 des boutiques en ligne réalise un chiffre d’affaires de 2,4 milliards d’euros.

Dans le classement, le Top 3 est constitué d’Amazon, bol.com et Apple. Amazon est pour la troisième fois consécutive le gagnant et renforce sa position avec une augmentation du chiffre d’affaires à 1,2 milliards d’euros. Cette année, Hubo effectue la plus forte progression et passe de la 60e place à la 26e place.

Si l’on se penche sur le bas du classement, on peut s’apercevoir que le chiffre d’affaires du centième est passé de 3,7 millions à 5,3 millions d’euros. Le seuil de chiffre d’affaires pour atteindre le Top 100 augmente donc considérablement.

Les produits les plus achetés sur Internet sont les vêtements et chaussures (23 % en 2017). Nous remarquons également que l’alimentation et les articles pour la maison sont en forte progression. En effet, si l’on observe les chiffres du Top 100, nous sommes passés de 7 % en 2016 à 11 % cette année pour les articles de maison et de 7 % à 10 % pour l’alimentation.

Une grande partie des achats s’effectue sur des webshops qui opèrent hors de nos frontières

79 % des sites sur lesquels le consommateur belge achète sont étrangers. Les Belges achètent ainsi pour 3,7 milliards d’euros sur les webshops étrangers du Top 100, à savoir Amazon (USA), bol.com (Pays-Bas), Apple (USA), Zalando (Allemagne), Coolblue (Pays-Bas), etc. Il est important de noter ici que 31 % des webshops d’origine belge sont consolidés dans des grands groupes d’e-commerce étrangers (par exemple : Vanden Borre – Groupe Darty-Fnac ; Brico – Maxeda DIY ; Delhaize – Royal Ahold ; Telenet – Liberty Global ; etc.).

Selon Patricia Ceysens, présidente de BeCommerce, l’association belge du commerce digital, « nos achats cross-border sont stimulés par notre culture ouverte, multirégionale et polyglotte ».

Les web-entrepreneurs belges vendent énormément à l’étranger

Le classement du Cross-Border Top 50, qui liste les webshops belges vendant le plus à l’étranger, révèle que les web-entrepreneurs belges vendent énormément hors de nos frontières. En effet, vu la petite taille de notre pays, il est conseillé aux boutiques en ligne belges d’opter pour une stratégie internationale. 

Dans le Cross-Border Top 50, nous retrouvons principalement des acteurs de niche avec un produit spécifique. Leurs boutiques en ligne permettent d’attirer principalement des clients de France, des Pays-Bas, des Etats-Unis, du Royaume-Uni et d’Allemagne. 

La moyenne des visiteurs du Cross-Border Top 25 provient à 89,74 % de l’étranger (contre 83,8 % l’année dernière), ce qui souligne encore une fois le gros potentiel de croissance du commerce digital transfrontalier pour les acteurs belges. 

Cette année, les meilleurs marchands en ligne du Cross-Border Top 50 sont le belge Ice Watch, qui prend la première place et monte ainsi de deux places par rapport à l’année dernière, Myrwatches en deuxième position pour la deuxième année consécutive et Leonidas en troisième position du classement. 

Ici aussi, les deux catégories qui ont le plus progressé cette année sont l’alimentation et les articles pour la maison. Concernant la catégorie de l’alimentation, cela s’explique en grande partie par l’arrivée de nouveaux webshops wallons qui se basent principalement sur la vente de nourriture et boissons typiquement belges.

Carine Moitier, administrateur délégué de BeCommerce, explique : « Une note positive est l’augmentation du score Woorank de 57,6 à 61,3 entre 2016 et 2017. Ce score nous montre que le référencement des webshops présents dans le top Cross-Border s’améliore d’année en année. Avec un score Woorank moyen de 61,3, les plus petits webshops niches cross-borders peuvent apprendre de leurs plus grands collègues du Top 100, qui affichent un score Woorank de 73.

Reactions (0)

Soyez le premier à laisser votre message...

← Retour à l’aperçu