Communiqués de Presse de BeCommerce

Les Belges dépensent de plus en plus en ligne : les trois premiers trimestres de 2018 totalisent déjà 7,89 milliards d'euros


BeCommerce Market Monitor annonce pour le troisième trimestre 2018 une augmentation de 7% par rapport à la même période l'an dernier

Bruxelles, le 14 décembre 2018 - Les Belges dépensent de plus en plus en ligne, comme le démontre le BeCommerce Market Monitor 2018, une étude de grande envergure réalisée par GfK à la demande de BeCommerce et avec le soutien de PostNL, Google et Worldline. Cette année, 7,89 milliards d'euros ont déjà été dépensés en ligne, soit une augmentation de 7 % par rapport à la même période en 2017. « 18 pourcents des dépenses belges sont effectuées en ligne. Les chiffres du troisième trimestre de 2018 font apparaître des écarts entre les différentes régions du pays en termes de dépenses. Par exemple, la Flandre (9 %) a connu une forte augmentation du nombre de dépenses en ligne par rapport à la Wallonie/Bruxelles (5 %) », constate Sofie Geeroms, Managing Director de BeCommerce.

Les billets d’avion et l’hébergement toujours en tête des achats 

18 pourcents des dépenses totales en Belgique sont effectuées en ligne, un chiffre qui ne présente pas de disparité entre la Flandre et les deux autres régions. En revanche, les Flamands dépensent nettement plus pour les services en ligne (68 %), tels que les voyages à forfait et les assurances, que la Wallonie et la Région de Bruxelles-Capitale (61 %), où les dépenses en ligne pour les services ont même connu une légère diminution.

Au cours de ce trimestre, « les voyages en avion et l'hébergement (non compris dans des forfaits) » demeurent la catégorie la plus populaire des dépenses en ligne. En Flandre, ces dépenses représentent 86 % cent du total, contre 82 % en Wallonie et à Bruxelles. En deuxième position se trouvent les « tickets pour les attractions et événements ». Dans cette catégorie, 80 % des dépenses des Flamands se sont faites en ligne, contre 71 % pour la Wallonie/Bruxelles. La troisième place revient à la catégorie « vacances à forfait » ; avec 66 % des dépenses en ligne en Flandre, contre seulement 61 % en Wallonie et à Bruxelles. 

Les secteurs des jouets, de l'habillement et de la santé et beauté enregistrent les plus fortes croissances au cours du troisième trimestre

Dans les trois régions du pays, le nombre de dépenses en ligne dans la catégorie « Jouets » enregistre une forte hausse. Les dépenses en ligne dans cette catégorie passent de 29 % en 2017 à 44 % cette année en Flandre. Pour la Wallonie et Bruxelles, ce pourcentage est passé de 23 à 33 %. 
La proportion des dépenses en ligne dans la catégorie de l'habillement progresse aussi fortement : en Flandre, elle passe de 12 % en 2017 à 15 % cette année, en Wallonie et à Bruxelles, de 16 % en 2017 à 20 % en 2018. Bien que la part des dépenses en ligne dévolue à la santé et à la beauté soit faible, avec seulement 3,5 % en 2018, cette catégorie connaît une forte augmentation des dépenses en ligne, à savoir une hausse de 25% par rapport à la même période l'an dernier.

Le troisième trimestre 2018 totalise 2,60 milliards d’euros de dépenses en ligne

Au cours du troisième trimestre, les dépenses en ligne ont augmenté de 6 % par rapport au même trimestre en 2017. Entre juillet et septembre 2018, pas moins de 2,60 milliards d'euros ont été dépensés en ligne en Belgique. Le nombre d'acheteurs en ligne a légèrement augmenté au cours de ce trimestre : 7,1 millions par rapport à la période de juillet à septembre 2017. Les Belges ont dépensé en moyenne 367 euros en ligne au troisième trimestre, soit une hausse de 15 euros en moyenne par rapport au même trimestre l'année dernière. 

Le Smartphone toujours plus populaire pour faire ses achats en ligne

De plus en plus de Belges utilisent leur smartphone pour effectuer leurs achats en ligne. « Nous avons déjà observé cette tendance au deuxième trimestre 2018 et elle se poursuivra ce trimestre », explique Sofie Geeroms. « 27 pourcents des acheteurs ont utilisé leur smartphone pour au moins un achat ce trimestre, contre 22 pourcents au troisième trimestre de 2017. L'ordinateur portable arrive toujours sur la première marche du podium lors de ce trimestre, en affichant une part stable de 56 %. Sur la deuxième marche, l’ordinateur connaît une perte de vitesse toujours plus marquée. En effet, 31 % des gens l'ont utilisé au moins une fois pour un achat au troisième trimestre 2018, (contre 34 % en 2017).

Un tiers des acheteurs belges utilisent PayPal

Les moyens de paiement en ligne les plus populaires restent Bancontact (1ère place) et les cartes de crédit (2ème place). Les deux moyens sont utilisés par environ la moitié des acheteurs en ligne. Bancontact online a été utilisé par 50 % des acheteurs en ligne au troisième trimestre de 2018, la carte de crédit représentant 47 %. PayPal poursuit son ascension et se classe désormais troisième. Alors qu'entre juillet et septembre 2017, 25 % des acheteurs en ligne utilisaient PayPal, ce pourcentage est passé à 29 % en 2018.

 

Concernant le BeCommerce Market Monitor


Le marché total des e-consommateurs belges est défini dans le BeCommerce Market Monitor. Le rapport est basé sur une combinaison unique de différentes sources de données: le suivi continu des données des consommateurs complété par des panels de vente au détail et des recherches supplémentaires sur les consommateurs réalisées auprès de 4000 consommateurs par trimestre. Dans la définition du marché en ligne total, tous les achats personnels et domestiques sont inclus, à l'exclusion des jeux en ligne (jeux vidéo et casinos). Les retours des articles commandés et qui n'ont donc pas été achetés sont également exclus de ce rapport. Le rapport distingue les produits et les services et ce sur base de 18 segments de marché spécifiques.

Les achats de produits et de services B2C sont couverts par le BeCommerce Market Monitor, quel que soit l'endroit où ceux-ci ont été achetés: à la maison, au travail, sur la route, dans une rue commerçante ou dans un magasin (boutique en ligne via tablette ou colonne). Les chiffres présentés sont des chiffres TVA comprise.

BeCommerce commande cette recherche à grande échelle. Le BeCommerce Market Monitor est exécuté par GfK et est rendu possible grâce à Worldline, PostNL et Google.

 

Contact : 
Sofie Geeroms
info@becommerce.be
0032 472 32 50 74

Reactions (0)

Soyez le premier à laisser votre message...

← Retour sur la revue