Communiqué de presse

Soldes : le Belge achète de plus en plus de vêtements en ligne


Cinq astuces de BeCommerce pour faire son shopping en ligne en toute sécurité pendant les soldes

Bruxelles, le 29 juin 2018 – Demain, comme chaque année, c’est le début des soldes d’été. Une enquête de BeCommerce, l’ASBL belge des boutiques en ligne, montre que la part de marché du shopping en ligne ne cesse d’augmenter. « BeCommerce constate à la fois une forte augmentation des dépenses en ligne et une hausse du nombre d’acheteurs en ligne. Au cours du premier trimestre 2018, les Belges ont dépensé 16,4 % de plus pour des vêtements et 10,5 % de plus pour des chaussures et autres accessoires. Et il en va de même pendant la période des soldes. De plus en plus souvent, le Belge opte pour des soldes en ligne : c’est tellement plus facile et plus confortable », explique Sofie Geeroms, Managing Director de BeCommerce. BeCommerce vous confie cinq astuces pour faire vos emplettes en ligne en toute sécurité, même pendant les soldes.

Au cours du premier trimestre 2018, le Belge a dépensé en ligne 16,4 % de plus pour des vêtements

Ce n’est pas un secret : le marché de la vente en ligne ne cesse de croître. C’est également ce qui ressort du BeCommerce Market Monitor, l’enquête présentée un peu plus tôt ce même mois par BeCommerce. « Pour le premier trimestre 2018, nous constatons déjà une forte augmentation des dépenses et même un accroissement du nombre d’acheteurs en ligne. De plus en plus de personnes surfent sur des boutiques en ligne », déclare Sofie Geeroms, Managing Director de BeCommerce. L’une des plus fortes hausses de ce trimestre concerne le secteur de l’habillement : au total, le Belge a dépensé 16,4 % de plus en ligne pour des vêtements.

Concrètement, 1 402 822 acheteurs belges ont acquis 9 191 139 articles, et ce, pour un total d’environ 189,07 millions d’euros. En moyenne, chaque client en ligne a acheté des vêtements 1,94 fois, à chaque fois pour environ 69 euros. Et 61 % de ces acheteurs n’ont eu aucun frais de livraison à payer. L’achat de chaussures en ligne a également le vent en poupe. Par rapport au premier trimestre de l’année précédente, le Belge a dépensé en ligne 10,5 % de plus pour des chaussures et autres accessoires. « Les achats en ligne représentent aujourd’hui quelque 18 % du marché total, soit une augmentation de 1 % par rapport à l’année dernière », explique Sofie Geeroms. « L’époque où le mot soldes rimait avec rues commerçantes et centres commerciaux est révolue. »

Cinq astuces pour faire vos achats en ligne en toute sécurité pendant les soldes

  1. Bonnes affaires et sécurité ne vont pas toujours de pair. Lorsque c’est trop beau pour être vrai, c’est généralement le cas ! Lorsque vous découvrez une nouvelle boutique en ligne, consultez d’abord l’expérience ou les commentaires d’autres utilisateurs.
  2. La boutique en ligne dispose-t-elle d’un service à la clientèle ? Une boutique en ligne sécurisée mentionne toujours où est située la boutique et comment vous pouvez contacter le service clientèle. En cas de doute, vous pouvez toujours téléphoner ou envoyer un mail.
  3. Portez une attention particulière à l’URL du module de paiement. Il s’agit d’une connexion sécurisée uniquement si un cadenas apparaît et si l’URL commence par https://.
  4. La boutique en ligne a-t-elle un label de confiance ou un label de qualité ? Si oui, vous pouvez faire confiance à la boutique en ligne. BeCommerce a créé un label de confiance en 2005 pour aider le consommateur. Les boutiques en ligne peuvent l’obtenir au terme d’un audit indépendant approfondi basé sur une quarantaine de critères. De plus, les boutiques en ligne sont soumises à un scan de sécurité tous les 6 mois.
  5. Qu'en est-il de la période de réflexion et des frais de retour ? En tant que consommateur, vous avez toujours 14 jours pour résilier le contrat. Enfin, il est préférable de vérifier à l'avance combien vous devrez payer pour retourner un article. Pendant les soldes, d’autres règles sont souvent applicables. 

Reactions (0)

Soyez le premier à laisser votre message...

← Retour sur la revue