Forte augmentation des chiffres du commerce électronique grâce à la corona 

Depuis que les autorités ont largement interrompu la vie publique dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, les Belges vivent plus que jamais en ligne. Du matériel pour travailler à la maison, des jouets pour lutter contre l'ennui ou des provisions pour échapper à l'agitation des supermarchés : tout peut être commandé et livré directement devant la porte. 

Odoo + afbeelding en tekst

 

Depuis que les autorités ont largement interrompu la vie publique dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, les Belges vivent plus que jamais en ligne. Du matériel pour travailler à la maison, des jouets pour lutter contre l'ennui ou des provisions pour échapper à l'agitation des supermarchés : tout peut être commandé et livré directement devant la porte. 

Sur la boutique en ligne Bol.com, la demande d'articles qui permettent de travailler à domicile, comme les moniteurs et les ordinateurs portables, a augmenté de 300 % par rapport à quelques jours auparavant. "Pour les articles de sport, tels que les haltères et les tapis, nous constatons une augmentation de plus de 500 %", déclare Tamara Vlootman, porte-parole de Bol.com.

La même tendance est évidente chez le concurrent Coolblue. Dans une vidéo, le dirigeant néerlandais Pieter Zwart a déclaré dimanche soir que les entrepôts où les colis sont préparés pour l'expédition sont " particulièrement surchargés ". Afin de faire face à la demande croissante d'outils de communication électronique tels que les ordinateurs, les webcams et les casques d'écoute, l'entreprise a décidé de cesser temporairement de proposer "tout ce qui n'est pas important maintenant". Les bagages, les systèmes de navigation ou les barbecues ne peuvent plus être commandés jusqu'à nouvel ordre. Les onze magasins physiques Coolblue, dont trois en Belgique, seront également fermés afin de donner la priorité absolue aux achats en ligne. 

Plus de colis signifie plus de livraisons, et les entreprises de messagerie le remarquent. «Le commerce électronique connaît une croissance exponentielle", déclare Luc De Schrijver, le dirigeant belge à la tête de l'entreprise de livraison de colis GLS. "Les gens commandent davantage en ligne et sont également encouragés à acheter en ligne".  

Le concurrent DPD constate également une forte augmentation du commerce électronique. "Cette semaine, nos volumes sont de 30 % supérieurs à ceux de l'année dernière. la nourriture pour animaux est l'un des produits les plus populaires. Les gens ont peur pour leurs animaux de compagnie", déclare le directeur des ventes Frank Jahn. "La nourriture pour animaux explose. Mais nous livrons aussi beaucoup de café Nespresso ou de cubes Lego. Maintenant que tous les enfants doivent rester à la maison, beaucoup de jouets sont commandés en ligne".

Mardi 24/03/2020
Bron