L'épidémie de coronavirus entraîne une variation du chiffre d'affaires des détaillants en ligne, le secteur pourrait jouer un rôle vital pendant le verrouillage

L'épidémie actuelle de coronavirus a des conséquences extrêmes sur les dépenses des consommateurs en ligne. La crise va exercer une forte pression sur les ventes en ligne cette année, notamment en raison de la baisse significative des dépenses de mode en ligne et du manque de réservations de voyages et de vacances. "Cependant, les magasins en ligne peuvent jouer un rôle crucial dans le scénario non souhaitable d'un verrouillage total à l'échelle européenne dans un avenir proche", a déclaré Wijnand Jongen, président d'Ecommerce Europe et CEO de Thuiswinkel.org, l'organisation néerlandaise de commerce électronique.

L'impact du fait de rester chez soi sur des secteurs spécifiques

Les contraintes auxquelles sont confrontés les consommateurs entraînent actuellement une croissance importante dans des segments tels que l'alimentation et les boissons, les produits de santé et de soins, et les produits contribuant au télétravail, à l'enseignement à domicile (ordinateurs portables, tablettes, écrans, câbles, chaises de bureau, etc.) et au fait de rester chez soi (congélateurs, etc.).  Des segments tels que les équipements sportifs, les produits de bricolage et les articles de sport affichent une croissance à deux chiffres. Jusqu'à présent, les places de marché en ligne semblent bien se porter en cette première phase de la crise mondiale, comme en témoigne le nombre de demandes d'adhésion à ces plateformes de la part des vendeurs. Des secteurs tels que la mode et la chaussure sont durement touchés, et la demande dans le secteur des voyages est également en chute libre.

Les lockdowns ne doivent pas entraver les flux de marchandises transfrontaliers.

Plusieurs pays de l'Union européenne sont fortement enclavés (par exemple la Belgique, la France, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne et l'Autriche). Dans d'autres pays (tels que les Pays-Bas et la Suède), la politique des pouvoirs publics n'est pas encore basée sur un lockdown total. Dans les deux situations, mais surtout dans le cas où le consommateur n'est plus autorisé à se rendre dans un magasin physique, le commerce en ligne peut jouer un rôle important.

Les boutiques en ligne, les entreprises de livraison de colis et les opérateurs postaux travaillent ensemble jour et nuit pour relever le défi de continuer à fournir des produits aux consommateurs dans toute l'Europe. Marlene ten Ham, secrétaire générale d'Ecommerce Europe, indique : "En ces temps, il est crucial de maintenir les frontières ouvertes pour les produits essentiels et de ne pas imposer de nouvelles restrictions aux importations et aux exportations. Nous soutenons l'appel de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, à maintenir les frontières ouvertes pour l'importation de marchandises dont les gens ont un besoin urgent

Ecommerce Europe demande aux gouvernements des États membres de suivre les instructions de la Commission européenne afin de garantir que les produits puissent toujours être commercialisés au-delà des frontières au sein du marché intérieur de l'UE et au niveau international.

Le partage des informations entre les entreprises et avec les décideurs européens est essentiel.

Pour aider les entreprises à faire face à la crise actuelle, Ecommerce Europe veut faciliter autant que possible l'échange d'informations sur l'impact du virus Corona sur le commerce électronique. C'est pourquoi nous avons mis en place un Coronavirus E-commerce Info Centers. Sur cette page web, nous rassemblons les mises à jour des mesures de l'UE, des mesures et initiatives nationales et des nouvelles pertinentes. Le portail est mis à jour en permanence.

Mardi 24/03/2020

Source