Forte baisse du chiffre d’affaires des retailers non alimentaires : les premiers chiffres

Les mesures contre la propagation du coronavirus ont eu un impact immédiat sur le chiffre d'affaires des détaillants non alimentaires belges, déclare GfK.

Odoo + afbeelding en tekst

 

Les mesures contre la propagation du coronavirus ont eu un impact immédiat sur le chiffre d'affaires des détaillants non alimentaires belges, déclare GfK. L'industrie de la mode est en difficulté, tandis que le secteur électronique a jusqu'à présent réussi à faire une énorme transition du commerce physique au commerce en ligne.

Les premiers chiffres actuellement publiés par l'institut d'études de marché GfK concernent la semaine 11 (semaine du 9 au 15 mars). Pendant cette période, aucune fermeture générale des magasins n'avait encore été établie : ce n'est qu'à partir du week-end que les magasins devaient fermer leurs portes. Cette situation a principalement touché le secteur de la mode, qui a immédiatement perdu un tiers de son chiffre d'affaires. Toutes les catégories de divertissement (musique, films, jeux et livres) ont également enregistré une baisse (-14%), à l'exception des livres pour enfants (+6%). 

"Nous nous attendons à ce que l'impact de la semaine 12, lorsque les magasins seront complètement fermés, soit encore plus important", déclare Wim Boesmans, sales manager de GfK Belgique, "et la question est de savoir dans quelle mesure les ventes en ligne pourront compenser ces fermetures de magasins dans les semaines à venir. »

Source

Mardi 31/03/2020