Les services de colis sont confrontés au plus grand défi de leur histoire

La livraison de marchandises à domicile atteint de nouveaux sommets. En France, le nombre de livraisons de produits alimentaires à domicile augmente de 75 %. En outre, le commerce électronique numérique a augmenté de 15 % au cours du dernier trimestre. 

 

La livraison de marchandises à domicile atteint de nouveaux sommets. En France, le nombre de livraisons de produits alimentaires à domicile augmente de 75 %. En outre, le commerce électronique numérique a augmenté de 15 % au cours du dernier trimestre. Cela engendre des chiffres douloureux dans la distribution classique, notamment dans les magasins de vêtements, et repousse une fois de plus les limites dans le secteur de la distribution. Les services de colis doivent adapter leur service. Ceux qui échouent maintenant manqueront le grand saut après la crise du coronavirus. Parce que ce saut viendra. Parmi tous les nouveaux consommateurs qui découvrent aujourd'hui le commerce électronique contre leur gré, un grand nombre ne l'abandonneront jamais.

La jeune start-up Urbantz suit de près l'évolution des services de colis. L'entreprise est spécialisée dans la collecte et le traitement des connaissances dans le secteur de la distribution. Ils identifient actuellement trois grandes tendances.

1. Une demande déséquilibrée

Conclusion d'Urbantz : le modèle à la demande a été le premier signe des défis économiques en rapide évolution, mais le nouveau coronavirus a multiplié ces défis. Le déséquilibre entre l'offre et la demande exige des entreprises qu'elles disposent d'une flexibilité numérique, de systèmes automatisés pour placer les marchandises dans les voitures et en assurer l'exécution.

2. Croissance exponentielle de la livraison à domicile

Conclusion d'Urbantz : la croissance de la livraison à domicile crée des opportunités pour le commerce électronique et les transporteurs, mais seulement si les entreprises peuvent rapidement intégrer des systèmes de planification de la livraison, d'optimisation automatisée du routage et d'intégration en temps réel entre les systèmes de gestion des stocks et de livraison.

3. L'expérience de la livraison est une priorité pour les détaillants et les transporteurs

Conclusion d'Urbantz : les fournisseurs logistiques de tous types peuvent sortir de cette pandémie avec plus d'expérience et une meilleure connaissance des besoins et des attentes de leurs clients. Pour avoir un réel impact économique, la satisfaction des clients doit être maintenue après la normalisation de la situation.

Il est déjà clair que le monde ne sera plus le même après la crise du coronavirus.


Source

Mardi 07/04/2020