La crise Corona menace d'augmenter le ratio d'endettement du FNG".

"Il est encore trop tôt pour donner des chiffres concrets", déclare Dieter Penninckx, dirigeant et principal actionnaire. "Nos boutiques en ligne sont toujours ouvertes, mais elles ne compensent pas la baisse des revenus de nos magasins physiques. Ils représentent toujours 70 % du chiffre d'affaires".

Odoo + afbeelding en tekst


FNG, la société mère qui chapeaute la chaîne de magasins de vêtements et de chaussures Brantano, a annoncé dimanche soir des pertes de chiffre d'affaires car ses magasins sont fermés en Belgique et aux Pays-Bas depuis la mi-mars. "Il est encore trop tôt pour donner des chiffres concrets", déclare Dieter Penninckx, dirigeant et principal actionnaire. "Nos boutiques en ligne sont toujours ouvertes, mais elles ne compensent pas la baisse des revenus de nos magasins physiques. Ils représentent toujours 70 % du chiffre d'affaires".

Les activités scandinaves n'arrêtent pas non plus l'hémorragie. Il y a six mois, FNG a racheté la boutique en ligne Ellos, qui vend des articles de mode et de décoration intérieure. "Les consommateurs prennent le pouls partout. Les gens reportent leurs achats de vêtements. Dans les semaines et les mois à venir, il devrait apparaître clairement s'il s'agit également d'une question d'ajustement. En tout état de cause, nous serons satisfaits lorsque nos magasins seront autorisés à rouvrir".

FNG n'est pas le seul groupe de mode à remarquer que les gens achètent moins de vêtements. Tous les acteurs du marché belge de l'habillement ont perdu 68 % de leurs ventes depuis deux semaines, date à laquelle ils ont dû fermer. Les ventes dans leurs boutiques en ligne ont chuté de 5 %, a calculé le bureau d’études GfK.

Source

Mardi 07/04/2020