C'est ce que font les magasins de lingerie pour garder la tête hors de l'eau

Un nombre remarquable de commerçants apportent eux-mêmes les commandes, à la distanciation sociale requise cependant. Pour les petites distances, ils prennent le vélo ou se déplacent à pied : c'est bon pour l'environnement et la forme physique.

Odoo + afbeelding en tekst

 

Chacun gère la crise d'une manière différente, mais la façon dont les propriétaires de magasins de lingerie le font est admirable. Dans des moments comme celui-ci, chacun met clairement sa créativité en valeur...

Un nombre remarquable de commerçants apportent eux-mêmes les commandes, à la distanciation sociale requise cependant. Pour les petites distances, ils prennent le vélo ou se déplacent à pied : c'est bon pour l'environnement et la forme physique. Si la distance est trop grande, ils utilisent la voiture ou les facteurs. Les commandes peuvent être passées par téléphone, e-mail, via la boutique en ligne ou les médias sociaux. Nancy Van Loon de Lonali Lingerie, par exemple, indique qu'elle publie sur Instagram et Facebook ce qu'elle a en stock et s'assure que les commandes qui en résultent arrivent bien à ses clients. 

Les plateformes de médias sociaux sont largement utilisées en ces temps de crise du coronavirus.

Source 

Mardi 16/04/2020