"BeCommerce ne suivra pas l'appel d'Unizo.

Pourquoi tout devrait-il toujours être contrôlé par les autorités", demande la directrice Sofie Geeroms.

Odoo + afbeelding en tekst

 

"BeCommerce ne suivra pas l'appel d'Unizo. Pourquoi tout devrait-il toujours être contrôlé par les autorités", demande la directrice Sofie Geeroms. "C'est fantastique quand un secteur peut s'autoréguler. Les conditions que nous imposons ne sont pas infimes, et ceux qui ne remplissent pas les conditions ne se verront pas attribuer un "label de qualité". Les magasins sont testés, entre autres, en termes de sécurité, de respect de la vie privée et de processus de commande." 

Elle a du mal à croire que des acteurs étrangers puissent vendre en dessous du prix. "Ils ont simplement des volumes plus importants et peuvent donc accorder des remises plus importantes", dit-elle. "Bien sûr, nous sommes également favorables à une concurrence loyale, mais il n'existe pas de données prouvant le contraire". 

Source

Vendredi 15/05/2020