NLW2110(FR) | BeCommerce

LES RÉSEAUX SOCIAUX : "PAS DE CONTRÔLE, PAS D'ARGENT"

L'opportunisme ou un tournant dans la politique publicitaire des grandes multinationales ?
Odoo + afbeelding en tekst

L'opportunisme ou un tournant dans la politique publicitaire des grandes multinationales ? On ne peut l'ignorer : après Unilever, Ben Jerry's (une marque d'Unilever), Levi's, Patagonia, Mozilla, The North Face et Honda, entre autres... Coca-Cola va également cesser temporairement de faire de la publicité sur un certain nombre de réseaux sociaux - en premier lieu Facebook (et Instagram) et aussi Twitter. Les annonceurs se joindront à la campagne #StopHateforProfit. Cette campagne veut encourager les réseaux sociaux à repousser avec plus d'insistance et certainement plus d'enthousiasme les messages racistes et haineux. Les initiateurs - des organisations américaines de défense des droits civiques - veulent s'en prendre à Facebook là où ça fait mal : le portefeuille. Entre-temps, Mark Zuckerberg a annoncé que sa société voulait prendre des mesures, mais le cours de l'action était déjà (temporairement ?) en chute libre. Ainsi, outre les annonceurs, les investisseurs donnent aussi un carton jaune à Facebook. Les gouvernements nationaux veulent également rendre les réseaux sociaux un peu plus éthiques et fiscaux, comme en témoignent les initiatives de la Commission européenne et de divers gouvernements, notamment en Flandre.

Source

29/06/2020